La pascuala, une bodega pittoresque du Cabanyal

Vous cherchez un endroit pittoresque et digne des plus beaux films de Pedro Almodovar ? Partez à la découverte des sandwichs et tapas de la Pascuala !

Cela faisait un bon bout de temps que nous souhaitions aller manger à la Pascuala. D’abord parce que les collègues du Ragondin, bons épicuriens de la région, nous avaient vanté ses mérites et ses énormes sandwichs réalisés dans une baguette entière. Ensuite, parce que cette bodega a été élue parmi les « meilleurs représentants valenciens de la culture de l’almuerzo » et a remporté un Cacau d’or en octobre 2015. Il nous tardait donc de découvrir ce lieu dont tout le monde nous parlait !

La Pascuala - madremiavalencia.com - deventure
La Pascuala

C’est un jour où le Ragondin ne travaillait pas que nous avons enfin pu nous rendre dans le folklorique quartier du Cabanyal où les petites maisons du début du XXe siècle s’alignent non loin de la playa de las Arenas. Arrivés dans cette bodega ouverte depuis 1921, c’est tout le charme de l’Espagne qui ressort : il y a du monde partout, au comptoir, assis autour des tables et même dehors en train d’attendre qu’une place se libère. Ça parle fort, ça rigole à plein poumon et l’on ressent une joie de vivre communicative et le plaisir de se retrouver pour partager l’amuerzo !

La Pascuala - madremiavalencia.com - fenêtre

Les ventilateurs du plafond tournent à plein régime et le rideau de la fenêtre vole au grès des petites brises marines. Une équipe de la Croix-Rouge prend sa pause au comptoir alors que deux agents de police reprennent leurs services repus par leurs sandwichs. On m’a toujours dit qu’un café ou un restaurant fréquenté par les représentants des forces de l’ordre était un gage de qualité. Cette thèse allait-elle se vérifier pour ce lieu ?

Affamés par un petit déjeuner frugal, nous nous jetons sur la carte et découvrons pas moins de 19 sandwichs présentés, aussi attirants les uns que les autres ! Les recettes sont variées et proposent des produits frais. Petite précision à apporter toutefois : la viande rouge est une viande de cheval. Si le Ragondin adore ça, pour ma part cependant, j’ai un peu plus de mal à en manger et c’est purement psychologique je crois. Mais il y a assez de choix pour prendre autre chose que de la viande rouge si vous n’aimez pas la viande de cheval … ou si vous êtes végétariens ! Quant à la carte des tapas, elle est tout aussi alléchante et propose les grands classiques espagnols : patatas bravas, anchois, fromage et 14 recettes de tortillas.

La Pascuala - madremiavalencia.com - cartes
19 sandwichs différents, 14 tortillas et 10 sortes de tapas, qui dit mieux ?

Cependant, un met attire mon attention : les fameuses clóchinas valencianas dont je vous ai parlé dans un précédent article. Nous nous devons donc de les tester en guise d’entrée ! Et je dois dire que ces clóchinas sont exquises. Leur cuisson est parfaite et cette recette au citron, que je ne connaissais pas, incroyablement bonne !

La Pascuala - madremiavalencia.com - clochinas
Clochinas au citron

Pour la suite du repas, si je suis restée raisonnable (et surtout à la diète pour perdre mes derniers kilos de grossesse !) en commandant un demi-sandwich Barrilete (sobrasada, bacon et frites), le Ragondin, en fan absolu de tout ce qui ressemble de près ou de loin à des burgers, a jeté son dévolu sur « le Super Burger » (4 steaks hachés de cheval, bacon, fromage, oignons et tomates) dont ses collègues lui avaient tant parlé ! Et effectivement, ce burger était « super » impressionnant, tant par son calibre, que par sa garniture généreuse et cuisinée à merveille. Mon demi-sandwich, avait la taille idéale pour ma faim et j’ai vraiment aimé le mariage des ingrédients. Le Ragondin ayant eu les yeux légèrement plus gros que le ventre, j’ai quand même croqué quelques bouts de son burger et pu apprécier son goût délicieux.

La Pascuala - madremiavalencia.com - demi-barrilete
Demi-barrilete (sobrasada, bacon et patatas fritas)
La Pascuala - madremiavalencia.com - super burger
LE super burger !

Nous demandons l’addition qu’on nous apporte sur un bout de papier et restons surpris par cette note : 20€ pour deux bières, deux Fanta, des clochinas, un demi-Barrilete et un super burger. Je ne sais toujours pas combien coûtent les sandwichs, mais je sais qu’ils ont un excellent rapport qualité/prix !

Pourquoi on y va ? Pour partager un moment convivial dans une bodega typique, prendre une boisson bien fraîche et savourer leurs délicieux sandwiches.

Et pour mes gremlins ? Les enfants sont les bienvenus mais ici, nous sommes dans un bar qui ne fait pas de chichis, donc malheureusement, il n’y a pas de chaises hautes ou de table à langer dans les toilettes. Mais en même temps, pas de soucis pour les mettre à table sur vos genoux ou dans une poussette : ici c’est comme à la maison !

A découvrir à proximité : le marché du Cabanyal, la plage de las Arenas

Infos utiles :

  • Adresse: Carrer d’Eugènia Viñes, 177, 46011 València
  • Téléphone : +34963713814
  • Horaires : du lundi au samedi, de 9h00 à 15h30
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s