Sequer lo blanch, une horchateria au cœur des champs de chufas

English version available here !

Quoi de plus typique à Valencia que de déguster une bonne horchata bien fraîche lorsqu’il fait bien chaud ? Et quoi de mieux que d’aller là où est cultivée la chufa dans la petite ville de l’Alboraya, à la horcheteria Sequer Lo Blanch ?

Avant de commencer, pour ceux à qui les mots « horchata » et « chufas » ne veulent strictement rien dire, je vous conseille de faire un petit tour ici afin de bien comprendre de quoi je vais vous parler par la suite.

IMG_20160221_174703~2~2
Granizado de horchata, fartons et chocolat chaud à base de horchata

Voilà, maintenant que nous sommes entre initiés de la horchata et que sa fabrication n’a plus de secrets pour vous, je vais vous proposer de m’accompagner pour en déguster une délicieuse à quelques minutes de Valencia, dans la petite ville de l’Alboraya chez Sequer Lo Blanch.

IMG_20160221_180034~2

Mais tout d’abord, il faut que je vous explique ma relation avec la horchata. En effet, elle et moi, nous nous connaissons depuis mon enfance et mes vacances estivales dans la région. Toutefois on ne peut pas dire que ce fût un coup de foudre. Je pense que mon palais n’était pas assez développé à l’époque et que mon cerveau, voyant un grand verre d’un liquide blanchâtre, s’imaginait que j’allais déguster du lait de vache. Hélas, chaque fois que des amis espagnols de mes parents m’en faisaient boire, c’était toute une épreuve pour moi, entre l’envie de ne pas décevoir lesdits amis et le contrôle des informations contradictoires entres mes yeux, mon palais et mon cerveau. Bref, je n’en avais pas gardé un excellent souvenir. Et puis un jour, allez savoir pourquoi, j’ai eu envie de boire de la horchata (non, je n’étais absolument pas enceinte en plus !). Nous devions être en plein hiver à Paris et la perspective de voyager en Espagne dans les prochains jours, n’était qu’un doux rêve inaccessible. Mais, chose incroyable, dans l’immense hypermarché à dix minutes de mon travail, je réussis à trouver des bouteilles de Chuffy (marque de horchata industrielle qui a quasiment le monopole en Espagne) et en rentrant chez moi, je pus assouvir mon envie avec délectation.

Est-ce parce que mon palais s’était affiné ? Est-ce parce que je suis arrivée à maîtriser mon cerveau sur cette dissonance cognitive ? Je n’en sais rien. Toujours est-il qu’au fur et à mesure des années, j’ai appris à apprécier cette boisson et j’en suis devenue fan. Et bien entendu, il fallait que je retrouve le goût de l’horchata de mon enfance !

Avec le Ragondin biberonné à la horchata également, nous en avons goûtées plusieurs dans différents lieux réputés de Valencia, ceux cités par tous les guides touristiques notamment. Mais à chaque fois, il nous manquait quelque chose : une certaine authenticité. C’est au détour d’un article sur internet vantant les meilleurs horchaterias de la ville, que le nom de Sequer Lo Blanch est apparu et c’est par un beau dimanche de juillet que nous y sommes allés la première fois. Je m’en souviens parfaitement : Minimus n’avait que quelques jours et cela devait être l’une des premières fois que nous allions aussi loin depuis sa naissance.

IMG_20160221_175825~2
Champs de chufas entourant la horchateria

Perdue au milieu des champs de chufas, cette grande bâtisse blanche et sa terrasse ombragée accueillent énormément de familles valenciennes, le midi pour manger des paëllas et en fin de journée pour se rafraichir avec une horchata élaborée avec soin. La carte est alléchante puisque l’on peut savourer la horchata sous différentes formes : en boisson glacée, en granité, en glace, en chocolat chaud, avec du café, du citron mais aussi du rhum, du whisky, de la vodka ou du gin (soyons fous !). Quant aux fartons ou sequerets, les délicieux petits pains feuilletés et sucrés qui accompagnent la horchata, qu’ils soient natures, au chocolat ou à la crème, ils sont exquis et nous n’en avons pas trouvé d’aussi bons ailleurs !

IMG_20160221_175048~2
Fartons ou sequerets

« C’est bien beau tout ça, mais si je n’aime pas la horchata, hein, je prends quoi ? » pensez-vous. Mais c’est justement pour ça que j’aime cet endroit, c’est parce qu’ils ne proposent pas que ça. Ainsi, vous pourrez goûter au leche merengada (lait aromatisé à la cannelle et au citron) élaboré suivant la recette traditionnelle de leur grand-mère, découvrir leurs excellentes glaces artisanales (notamment celle au turron !) ou apprécier leurs gaufres belges.

Assis sur cette terrasse entourée des champs de l’Alboraya, les immeubles de Valencia se découpant à l’horizon, on se déconnecte complètement de la vie urbaine et l’angoisse du dimanche soir disparaît en même temps que notre horchata diminue dans notre verre.

Pourquoi on y va ? Pour goûter LA boisson typique de la région et se fondre parmi les familles valenciennes, sortir un peu de l’urbanisation valencienne et se retrouver au milieu des champs de chufas.

Et pour mes gremlins ? Si vos enfants sont comme moi petite et n’apprécient pas forcément la horchata, ils aimeront forcément l’endroit puisque des jeux de plein air sont prévus pour eux, avec, entre autre, un trampoline !!! Oui, oui, oui, un trampoline, rien que ça ! Par ailleurs, des chaises hautes sont à disposition et une table à langer vous permettra de changer les plus petits dans les toilettes.

A découvrir à proximité : la ville de l’Alboraya

Infos utiles :

  • Adresse : Camino Hondo, 23, 46120 Alboraia, Valencia
  • Téléphone : 00 34 630 20 06 67
  • Horaires : du lundi au vendredi, de 16h à 22h et jusqu’à 23h le samedi, et de 12h à 23h le dimanche
  • L’établissement dispose d’un très grand parking pour se garer
  • Bon à savoir ! Si vous venez jusqu’à Sequer Lo Blanch par un autre mode de transport que la voiture (à pieds, en rollers, en vélo, à cheval, en licorne …) une réduction de 10% vous sera faite !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s